Coaching

Mode d’intervention de Marie-José Lacroix
MEDIANE L.V


Une définition et une organisation professionnelle de référence : celle de la Société Française de Coaching (S.F. Coach), dont elle est membre titulaire depuis 19 ans : « le Coaching est l’accompagnement d’une personne à partir de ses besoins professionnels pour le développement de son potentiel et de son savoir-faire »


Cette organisation a largement contribué au professionnalisme des coachs , à élaborer une charte déontologique et un processus de « contrôle qualité » des coachs professionnels.
La procédure de titularisation vérifie l’expérience, la pratique de la relation d’aide et la formation à celle-ci, la réalité du travail sur soi, l’existence d’une supervision professionnelle. Le niveau « titulaire est le plus élevé en terme d’exigence et garantit une séniorité.


Marie-José Lacroix a été plusieurs années membre du Comité d’agrément et de Déontologie en charge du processus de titularisation.
Elle est superviseur de coachs et anime des groupes de supervision.

Elle a conçu et anime une formation sur les repères en psychopathologie pour les coachs non formés au champ « psy ».
Elle est supervisée.

1.
Une philosophie du coaching de croissance et de crise

  • Du questionnement
  • De la prise de conscience
  • Des élargissements de choix
  • Des changements visés de façon à rendre le plus autonome et performant

2. Des techniques

  • D’écoute
  • De questionnement
  • D’aide au diagnostic managérial et relationnel
  • De communication
  • D’exploration et évolution des représentations, attitudes, comportements
  • De mobilisation sur la mise en œuvre
  • Des apports didactiques ponctuels en méthodologie managériale

3. Une approche centrée sur la personne et opérationnelle reposant sur :

  • Des valeurs-clés
  • - Respect -
  • - Confidentialité
  • - Professionnalisme

  • Une connaissance approfondie de l’entreprise et des milieux institutionnels, ainsi que de la conduite du changement sous l’angle managérial dans ce domaine

4. Une modalité pragmatique

  • Sur-mesure ; des formules adaptées aux contraintes du client
  • A rythme court
  • Décidée en concertation avec la personne accompagnée et avec l’institution
  • Des entretiens confidentiels, (sur le lieu ou hors lieu professionnel), à durée variable de 1h30 à 2 heures par entretien, espacés à un rythme défini selon les besoins et possibilités
  • Nombre de séances variables de 1 à 10, selon le besoin et les possibilités
  • Des thèmes personnalisés :
  • Prise de fonction, mutation - Préparation de réunions, conférences - Conflits managériaux - Développement du leadership - Gestion du stress, Gestion du temps - Résolution de difficultés relationnelles, managériales - Pilotage de l’équipe - Prise de recul, anticipation – Créativité - Développement de la capacité d’écoute, d’analyse - Développement du savoir-faire managérial (conduite d’entretiens, de réunions…) - Affirmation de soi – gestion de crise ; questionnement professionnel ;

5. Une spécificité du fait de la double compétence de Marie-José Lacroix (d’une part sur le champ managérial avec la connaissance des organisations, d’autre part dans le champ « psy » : problématiques Risques Psychosociaux (harcèlement, « burn out », addictions, états psychologiques à risque…)


6. Une grande expérience du coaching : au moins 100 coachings en 20 ans à divers niveaux de responsabilité (direction générale, management intermédiaire, responsables ), dans de nombreux secteurs (banque, industrie, service, secteur hospitalier, grande distribution, secteur institutionnel et administratif)


7.
Des références :

    Charte déontologique de la société française de coaching


    Préambule
    Ce code est établi par la Société Française de Coaching exclusivement pour la pratique du coaching professionnel. Il est opposable à tous membres de la Société Française de Coaching.
    Il vise à formuler des points de repère déontologiques, compte tenu des spécificités du coaching en tant que processus d’accompagnement d’une personne dans sa vie professionnelle.

    Ce code de déontologie est donc l’expression d’une réflexion éthique ; il s’agit de principes généraux. Leur application requiert une capacité de discernement.

    Titre 1 – Devoirs du coach

    Art 1.1 – Exercice du coaching
    Le coach s’autorise en conscience à exercer une fonction à partir de sa formation, de son expérience et de sa supervision initiale.

    Art 1.2 – Confidentialité
    Le coach s’astreint au secret professionnel

    Art 1.3 – Supervision établie
    L’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision.
    Les titulaires de la Société Française de Coaching sont tenus de disposer d’un lieu de supervision, et d’y recourir à chaque fois que la situation l’exige.

    Art 1.4 – Respect des personnes
    Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.

    Art 1.5 – Obligation de moyens
    Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.

    Art 1.6 – Refus de prise en charge
    Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

    Titre 2 – Devoirs du coach vis-à-vis du coaché

    Art 2.1 – Lieu du coaching
    Le coach se doit d’être attentif à la signification et aux effets du lieu de la séance de coaching.

    Art 2.2. – Responsabilité des décisions
    Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

    Art 2.3 – Demande formulée
    Toute demande de coaching, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demandes : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. Le coach valide la demande du coaché.

    Art 2.4 – Protection de la personne
    Le coach adapter son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

    Titre 3 – Devoirs du coach vis-à-vis de l’organisation

    Art 3.1 – Protection des organisations
    Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il travaille.

    Art 3.2 – Restitution au donneur d’ordre
    Le coach ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les limites établies avec le coaché.

    Art 3.3 – Equilibre de l’ensemble du système
    Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation.

    Titre 4 – Devoirs du coach vis-à-vis des confrères

    Art 4.1 – Utilisation abusive de l’appellation « SF Coach »
    Seuls les titulaires peuvent utiliser l’appellation SF Coach.
    Un adhérent ne pourra utiliser l’appellation SF Coach qu’après sa titularisation.

    Art 4.2 – Obligation de réserve
    Le coach se tient dans une attitude de réserve vis-à-vis de ses confrères.
    Titre 5 – Recours

    Art 5.1 – Recours auprès de la Sfcoach
    Toute organisation ou personne peut recourir volontairement auprès de la Société Française de Coaching en cas de manquement aux règles professionnelles élémentaires inscrites dans ce code ou de conflit avec un coach de la SF Coach.


Fh_s
Marie-José LACROIX, Médiane L.V., SARL de formation en Ressources Humaines : RPS, Psychopathologie, management, communication, cohésion, coaching, accompagnement du changement, gestion du stress ;

35 ans d’expérience.

Du cadre dirigeant à l’employé; en collectif et individuel, une pédagogie sur-mesure, active, efficace, attentive aux valeurs humaines.

Entreprises de divers secteurs (assurances, jeux, aéronautique, automobile, banque, ...)- Administrations (ministères, préfectures)- Ecoles Supérieures.


Les clés pour comprendre et savoir comment agir

Marie-José Lacroix


En savoir plus ...

Collection : Epanouissement
Parution : 10/04/2013
288 pages
prix: 22.00 €
EAN : 9782729612771
Format : 155 x 240 mm